Un peu de bonheur et puis s’en vont

J’essaie toujours de profiter de chaque petit moment de bonheur que la vie m’offre, me disant à chaque fois qu’il n’y en aura peut être pas d’autres ensuite.

La France est championne du monde de foot. Qu’est ce que ça peut me faire à moi qui n’aime pas spécialement le foot et le sport ? Et bien j’aime justement ces moments de bonheur, ces moments où des milliers (millions ?) de gens partagent la même joie, le même bonheur et ont envie de le vivre ensemble.

Surtout ça, en fait, « le vivre ensemble »

À une période d’individualisme croissant, ces moments de vivre ensemble sont précieux et m’emeuvent toujours beaucoup. C’est sûr, il faut un grand événement sportif où un drame national pour que ça se produise, mais seules les grandes émotions permettent cela…

Merci les Bleus d’avoir permis cela.

Alors bien sûr, ceci ne va pas diminuer la pauvreté, ceci ne va pas relancer l’économie, faire diminuer le chômage, ou rendre les mesures politiques de Macron meilleures mais ce jour de joie restera comme un souvenir collectif de bonheur et ça, ça n’a pas de prix.

0 commentaire

Réagissez

Twitter Users
Enter your personal information in the form or sign in with your Twitter account by clicking the button below.

Utilise Gravatars dans les commentaires - obtenez le votre et soyez reconnus !

XHTML : balises autorisées : <a href=""> <b> <blockquote> <code> <em> <i> <strike> <strong>