Auteur : Gwen

24 novembre 2018 / Société

Je regarde aujourd’hui la 2e journée de manifestation des gilets jaunes qui se transforme un peu en rebellion populaire. Ceci me parait être la suite logique des élections de 2017.

Je pense en effet que le non choix (dès le premier tour de l’élection présidentielle) entre Emmanuelle Macron et Marine Le Pen allait innéluctablement déboucher sur ce genre d »évènements. Non-choix car le premier tour a été d’abord un vote d’élimination de Fillon là où le premier tour est normalement un vote de choix. Du coup une frustration d’avoir un président qu’on n’a pas choisi, avec un projet qui ne convient pas à la grande majorité des gens.

17 juillet 2018 / Société
29 juin 2018 / Education
2 mai 2018 / Education

Madame la Directrice Départementale Académique,

Pour la FCPE, l’école publique est un bien commun précieux qu’elle défend bec et ongles contre les assauts de ceux qui pour des raisons idéologiques ou économiques veulent l’affaiblir.
Aujourd’hui, l’éducation à Nanterre n’est pas à la hauteur de ce qu’elle devrait être : l’éducation doit être un outils d’émancipation, de formation à la citoyenneté et au vivre ensemble. C’est tout l’inverse qui se passe.

Qu’est ce que nos enfants apprennent ?
Qu’ils sont abandonnés car les absences d’enseignants ne sont que très peu remplacées. Dois-je vous rappeler, à titre d’exemple, cette classe de CM2 à l’école Jean de la Fontaine au petit Nanterre qui est restée 4 mois sans enseignant malgré la forte mobilisation des parents ? Ce à quoi on nous répond « qu’on a joué de malchance ». Ce sont surtout les enfants concernés qui ont joué de malchance. Comment expliquer aux élèves et à leurs parents que l’école est obligatoire alors que l’Éducation Nationale ne satisfait pas à ses obligations de service public ? Comment expliquer aux familles, en particulier dans nos quartiers populaires, que leur priorité doit être l’éducation de leurs enfants alors que, visiblement, ce n’est pas une priorité pour l’Éducation Nationale elle-même. Nous n’en sommes même plus à demander un service public de qualité, mais à demander le service minimum, des enseignants devant les élèves, et des enseignants qui puissent effectuer leur travail dans des conditions au minimum acceptables. Quand seront étoffés les contingents d’enseignants remplaçants pour pouvoir faire face aux absences ?

20 janvier 2018 / Education

Voici la déclaration que je ferai à mon conseil d’école pour expliquer mon vote contre le retour à 4 jours par semaine dans les écoles primaires de Nanterre. Aujourd’hui nous…

15 juillet 2017 / Education

Avant tout je tiens à rappeler que je suis très impliqué à la FCPE première fédération de parents d’élèves de France, du département et de la ville de Nanterre. L’éducation est donc un sujet qui m’importe au plus haut point, et pas uniquement celle de mes enfants mais celle de tous les enfants car elle conditionne leur vie et leur épanouissement en tant qu’être humain et citoyen.

Le gouvernement du nouveau président a décidé de donner le choix aux communes de revenir sur la réforme de 2012 sur les rythmes scolaires en école primaire (maternelle et élémentaire), c’est à dire, la possibilité de revenir à une semaine de 4 jours d’école contre 4,5 depuis 2012.

4 juin 2017 / au parti socialiste
1 mai 2017 / Election

Faire barrage au FN au second tour, oui mais comment? Est ce plus utile de voter contre ou peut on voter blanc ou s’abstenir? Mais surtout, comment faire changer d’avis ceux qui veulent voter extrême droite?

J’en suis persuadé avec le FN, la démocratie est en danger, la liberté, la solidarité est en danger. Mais qui se sent concerné par ces risques? Ceux qui s’en servent, ceux qui en usent (comme moi, comme tous les militants), ceux qui à qui ça parle. Mais tous ceux qui ont peur, tous ceux qui sont désespérés parce qu’ils ne voient pas d’issu à leur situation, ils s’en fouttent de la démocratie, ils n’y croient plus, il s’en fouttent des libertés, ils ne peuvent en profiter, ils s’en fouttent de la solidarité, ça n’est que pour les autres.

Le FN s’est banalisé depuis que ces situations de peur de l’avenir, de précarité économique, de pauvreté se sont banalisés.

10 mars 2017 / Election
15 janvier 2017 / Election

S’il y a quelques temps on m’avait dit ça, que je voterai pour Benoït Hamon, je ne l’aurais pas cru et j’aurai même pris ça pour une provocation. Je me suis toujours considéré comme un social démocrate, j’ai longtemps soutenu les idées de DSK, de Pierre Moscovici alors maintenant me retrouver à aller voter Benoït Hamon peut apparaître comme un grand écart (et pourtant je ne suis pas connu pour ma souplesse!).

Je dois bien l’avouer ce choix, je ne le fais pas de gaité de coeur car les soutiens de Benoît Hamon aussi bien au niveau national qu’au niveau local représentent tout ce que je n’aime pas en terme de personnalité en politique.

Alors pourquoi ce choix ?