Macron : il rassure mais va-t-il changer les choses ?

On sent bien aujourd’hui dans tout ce que l’on peut lire mais surtout entendre de nos proches, des gens de gauches désespérés par la politique actuelle qu’Emmanuel Macron, le jeune candidat à la présidentielle, semble un refuge rassurant sous couvert de vote utile.

Il est rassurant parce qu’il est dans la continuité, et pas seulement dans la continuité de la politique qu’a effectué François Hollande depuis presque 5 ans, mais aussi dans la continuité des politiques précédentes menées dans les deux mandats de Jacques Chirac. On reste avec les mêmes acteurs politiques, économiques et mêmes culturels et on poursuit les politiques menées dans ces mêmes domaines.

J’exclus volontairement Nicolas Sarkozy, même si au niveau politique la continuité a été de mise (avec une barre plus à droite tout de même mais rien à voir avec ce que propose François Fillon) car la personnalité de Sarkozy était tellement clivante qu’il a été rejeté après son premier mandat.

Macron est tout l’inverse : il est le gendre idéal, il parle bien, il a réussi, il est modéré (et il rassemble autour de lui tous les modérés) aussi bien dans ses paroles que dans ses propositions, il a des paroles rassurantes pour tous ceux que le changement du monde fait peur et qui ne veulent pas voir plus loin que les 5 prochaines années.

Fillon à droite, et Hamon à gauche, ne sont pas rassurants, au contraire, ils font peur car ils pensent chacun de leur bord qu’il faut changer profondément le système car il est arrivé à un point de rupture. Je ne parle pas volontairement des extrèmes qui eux ont toujours voulu changer le système.

Toutes ces personnes qui se rallient ou veulent voter Macron se plaisent dans le système et ne veulent pas, où ne trouvent aucun intérêt, à ce qu’il change que cela soit consciemment ou non.

Et après ? Macron va probablement passer et battre Le Pen aux présidentielles (au 2e tour je voterai pour lui pour contrer le front national) et nous allons repartir pour 5 ans de Hollandisme rajeuni : ceux à qui le système profite, continueront à bien en profiter, mais progressivement, puisqu’aucun changement profond que ça soit économique ou politique n’aura eu lieu, de plus en plus de monde va se trouver sorti du système (chomage, exclusion, précarité) et je prédis (et oui me voilà madame Irma) qu’en 2022 Marine Le Pen (ou un autre candidat populiste d’extrème droite) ne sera plus à 25% d’intentions de vote mais plutôt à 35% voire davantage et que le climat de malsain ambiant n’aura fait qu’empirer.

Je tiens à préciser que ce que j’écris n’est pas le résultat d’une analyse politique poussée mais uniquement mon ressenti en cette période électorale troublée.

1 commentaire

Un commentaire

  1. Bonjour, Gwen,

    Macron c’est un Giscard relooké façon 21e siècle. J’ai lu dernièrement « Démocratie Française » et « 2 Français sur 3 » écrits par VGE : au détour des pages, on y croise souvent Macron…

Réagissez

Twitter Users
Enter your personal information in the form or sign in with your Twitter account by clicking the button below.

Utilise Gravatars dans les commentaires - obtenez le votre et soyez reconnus !

XHTML : balises autorisées : <a href=""> <b> <blockquote> <code> <em> <i> <strike> <strong>