Et l’avenir du travail alors?

Nous arrivons dans une période électorale majeure : les présidentielles. Nous connaissons les candidats des extrèmes, la droite est en pleine primaire, quant à la gauche… Bref…

tmp_11379-rueavenir-5103387

Dans les débats ou interview auxquels on peut insister, on entend parler essentiellement de sécurité, de police, de prisons… On entend parler du chômage, mais juste pour entendre les vieilles recettes de croissance, d’augmentation du temps de travail, de repousser l’âge de la retraite, bref comme si le temps n’avait pas passé depuis 30 ans et que ces méthodes n’avaient rien résolues…

Et les sujets actuels, où sont ils traités ? En particulier celui du travail.

Qui parle de la disparition des emplois qui ne va aller qu’en augmentant dans les décennies à venir grâce à l’augmentation de la productivité et du progrès des technologies qui révolutionnent de jour en jour nos métiers et notre relation au travail ?

L’avancement des technologies fait que bientôt les voitures rouleront sans chauffeur, de même que les camions (cf l’émission de France 2 « l’engleco » du 27 octobre 2016). Demain même les métiers dits intellectuels n’y échapperont pas. Par le développement de l’intelligence artificielle, aujourd’hui, les machines sont capables d’apprendre de manière quasi autonome. Par exemple, le métier de comptable est déjà annoncé comme ayant disparu très bientôt. D’autres métiers sont aussi concernés dans les 20 prochaines années et probablement tous les métiers que nous connaissons aujourd’hui. C’est bien une tendance générale qu’il faut impérativement intégrer dans nos réflexions dès aujourd’hui.
Et pourtant, c’est une bonne nouvelle : il n’y aura plus besoin de travailler car petit à petit les machines feront le travail à notre place. C’est une bonne nouvelle à condition qu’on commence à réfléchir à décoreler revenu du travail, à envisager une autre répartition des richesses. Sinon, dans 20 ans ça ne sera pas 10% de chomage que nous aurons mais 30 ou 40% et ça ne fera que progresser…

Alors c’est vrai que ces nouvelles technologies vont créer des emplois nouveaux, mais je doute fort qu’ils compenseront tous ces emplois disparus. L’objectif, et personne s’en cache, c’est produire davantage (de produits mais aussi des services) avec moins de main d’oeuvre, c’est ça l’augmentation de la productivité.

Alors qui lance cette réflexion, comment pouurons nous continuer à gagner notre vie demain si nous n’avons plus besoin de travailler ?

0 commentaire

Réagissez

Twitter Users
Enter your personal information in the form or sign in with your Twitter account by clicking the button below.

Utilise Gravatars dans les commentaires - obtenez le votre et soyez reconnus !

XHTML : balises autorisées : <a href=""> <b> <blockquote> <code> <em> <i> <strike> <strong>