Gardons le rythme

Voici la déclaration que je ferai à mon conseil d’école pour expliquer mon vote contre le retour à 4 jours par semaine dans les écoles primaires de Nanterre.

Aujourd’hui nous avons à nous exprimer sur une proposition de la mairie de réorganisation du temps scolaire en primaire sur notre ville. Nous avons à décider ce qui est mieux pour les apprentissages de nos enfants si nous devons rester à 4,5 jours par semaine ou si nous devons revenir à 4 jours. C’est surprenant, je pensais que ce choix avait été entériné en 2012 où toutes les études scientifiques prouvaient que 1 matinée supplémentaire était très bénéfique pour les apprentissages des enfants car le matin, les enfants sont plus concentrés plus longtemps. Qu’est ce qui a changé depuis? Les enfants ont ils changé? Y a-t-il eu des nouveautés scientifiques? Non… Nous avons juste changé de gouvernement et de président.

Cette décision est donc exclusivement politique et est bien éloignée de l’unique préoccupation qui devrait être portée, l’intérêt de l’enfant. Pour rappel, cette décision a été réfutée par le Conseil Supérieur de l’Education (CSE) le « conseil d’école » de l’Education Nationale présidé par le ministre de l’Education Nationale. Elle a également été réfutée par l’académie de médecine et par un rapport sénatorial… Et pourquoi laisser le choix à chaque ville, quelle bêtise! Les enfants sont ils si différents entre Brest et Montpellier? Entre Strasbourg et Paris? Et même entre Nanterre et Colombes? Ou n’est-ce que pour des raisons financières ?

Alors, retourner à 4 jours, c’est uniquement de l’intérêt de l’adulte, parents et enseignants. Pourquoi ne pas passer aux 3*8 dans ce cas? On fait les 24h dans une journée, c’est économique en coût d’infrastructure et en une journée on a fait sa semaine de boulot… Ben oui mais non… On ne fabrique pas un citoyen comme on fabrique une voiture, on n’est pas dans le film Matrix où on peut bourrer les cerveaux de connaissances en un temps très cours… Il faut bien prendre en compte le rythme de l’humain, le rythme de l’enfant qui est le citoyen de demain. Ne le sacrifions pas sur l’autel de l’optimisation du temps que l’on retrouve partout dans notre société.

Les enfants qui seront les plus pénalisés par ce retour à 4 jours seront ceux de nos quartiers, ceux qui n’auront pas à la maison les moyens de compenser cette perte de demi-journée d’apprentissage par des parents pouvant accompagner ou faire accompagner leurs enfants…

Le seul argument que j’entends sur le retour à 4 jours serait la fatigue des enfants parce qu’ils doivent se lever le mercredi matin. Ceux qui s’en plaignent ont ils voté pour le samedi matin quand l’occasion leur en a été donné? Ont ils vérifié que leurs enfants ont assez de sommeil? Qu’ils se couchent tôt tous les soirs, y compris le week-end car la régularité est primordiale pour les enfants? Ne serait ce pas plutôt la faute des 12 semaines sans vacances que l’on a parfois pour faire plaisir aux lobbies du tourisme? Ou encore de la faute des rythmes des parents qui partent aux aurores pour travailler et reviennent tard le soir soumis aux aléas des transports en commun?

J’incite donc chaque responsable de la communauté éducative à voter pour rester au rythme le meilleur pour l’enfant, soit 4,5 jours :

  • les parents car ce sont de leurs enfants dont on parle
  • les enseignants car leur métier n’est pas de fabriquer des apprentissages, mais d’éduquer des enfants
  • le représentant de la mairie car c’est de l’intérêt général dont il s’agit
  • de tout adulte responsable, car c’est de l’avenir dont on parle

Comme a dit Nelson Mandela, Une société qui ne s’occupe pas de ses enfants n’est pas une vraie nation… Mettons les enfants au cœur de nos priorités.

0 commentaire

Réagissez

Twitter Users
Enter your personal information in the form or sign in with your Twitter account by clicking the button below.

Utilise Gravatars dans les commentaires - obtenez le votre et soyez reconnus !

XHTML : balises autorisées : <a href=""> <b> <blockquote> <code> <em> <i> <strike> <strong>