Résultats municipales : ce que j’en pense

france-tristeAujourd’hui était donc le 2ème tour des municipales. A Nanterre nous en étions privé, étant donné qu’une liste, celle que je soutenais officiellement, est passée dès le premier tour.
Dans l’article précédent, j’avais parlé de la situation nanterienne, là je vais parler de la situation nationale. Alors évidemment je ne suis pas politologue, ni analyste politique, donc c’est forcément décousu et ce n’est que l’avis d’un citoyen passionné de politique.

Ce soir on entend tous les mots pour qualifier le résultat de la gauche : déroute, défaite, dérouillée, rouste, branlée… Ce n’est pas faux, mais c’est tout sauf une surprise. Dès le 6 mai 2012 au soir, je savais ce qui allait se passer ce soir (et je ne pense pas être le seul!). Et encore ce n’est rien par rapport à ce qui attend le PS (et la gauche ?) aux européennes de mai et aux régionales de l’année prochaine! Les élections intermédiaires sont toujours mauvaises pour le parti aux affaires nationales. Ca c’est toujours vérifié. « Vote sanction ». C’est possible et même fort probable. C’est encore plus vrai en période de crise, en période difficile où les actions politiques ne se voient pas ou mettent du temps à se voir.

Les gens savent-ils pour quoi ils votent ?

On parle déjà de remaniement gouvernemental (depuis la semaine dernière) et même d’un changement de premier ministre. oh? on a voté pour les législatives? je ne savais pas ! En quoi le fait que j’ai voté pour une liste pour diriger ma ville devrait avoir une influence sur le premier ministre en place ? « Vote sanction ». Il est pénible de voir que les gens mélangent (volontairement?) les votes pour leur faire dire tout sauf ce à quoi ils sont destinés. Encore une fois, je n’ai pas voté aux municipales pour valider ou sanctionner la politique gouvernementale, j’ai voté pour choisir qui allait diriger ma ville, un point c’est tout.
En 2012, on a voté pour un président et pour une assemblée nationale qui doit piloter le pays pour 5 ans. C’est bien le temps minimal pour pouvoir évaluer le résultat d’une politique. C’est pas au bout de moins de 2 ans qu’on peut le faire. Evidemment, surtout en temps de crise, les choses ne vont jamais assez vite, en particulier pour les personnes les plus en difficulté. En plus, le temps médiatique est bien éloigné du temps politique.
J’incite donc Jean-Marc Ayrault et François Hollande à ne rien changer dans leur politique et dans leur gouvernement du fait de ces élections municipales.
Changer quelque chose, serait la validation du fait qu’il faut inciter les français à « valider » ou « sanctionner » sans tenir compte de ce pour quoi en vote réellement.
C’est pour ce genre de chose que je suis contre les référendum, en tout cas en France : on répond à tout sauf à la question posée.

Je ne suis pas d’accord avec tout ce que fait le gouvernement, avec toutes les décisions de François Hollande, mais je ne veux pas qu’ils réorientent leur politique pour de mauvaises raisons.

Résultat du FN

Les résultats du FN sont moins bons que ceux annoncés, et c’est une bonne nouvelle. Quelques « grosses » villes sont tout de même tombées entre des mains brunes (Bézier, Hénin Beaumont, Fréjus…) et vont donc devenir les laboratoires politiques du Front National. Pauvres habitants, mais après tout ils l’ont choisi… espérons que ça les vaccine (Comme Vitrolle qui est à gauche!) pour les prochains scrutins. Si ce n’est pas le cas, c’est qu’il s’agira bien d’un vote d’adhésion et non plus d’un vote contestataire.

L’abstention

Alors oui, le grand gagnant est l’abstention, et la grande perdante est la démocratie. Ce n’est pas non plus une surprise même si c’est inhabituel pour des municipales où l’action des élus est directement visible et connu dans le quotidien des habitants.

Je mets le vote FN et l’abstention dans le même sac (jusqu’à ce qu’on mon prouve que le vote FN est bien un vote d’adhésion ce qui est probablement de plus en plus le cas, mais, en tout cas je l’espère, pas le cas majoritaire aujourd’hui). Ces deux expressions différentes (abstention et vote FN) reflètent surtout un rejet massif de la politique d’aujourd’hui, et ce qui est assez nouveau pour moi, même au niveau municipal. Appeler ces personnes, comme on a pu le voir entre les deux tours, à plus de « raison », à revenir aux urnes car ils seraient « irresponsables » voire « irrespectueux » de leurs droits et de leurs ancêtres qui se sont battu pour ce droit, me paraît contre productif. Je pense que tous ces gens savent tout cela, et que ce ‘n’est pas la démocratie qu’ils rejettent, mais bien les partis ou pouvoirs en place. D’ailleurs nos ancêtres ne se sont pas « battus » pour le droit de vote, mais bien pour la démocratie dont le droit de vote n’en est qu’une petite composante (au même titre que la liberté d’expression, le droit de réunion, la liberté de la presse, etc…) Personnellement, je n’essaie plus de convaincre sur ce sujet, car leurs arguments sont plus forts que les miens, et c’est eux qui risquent de me convaincre (de m’abstenir, pas de voter FN tout de même).

Il faut répondre à ces abstentionnistes/électeurs du FN par des actes, des actions, du concret. Alors c’est facile à dire, mais pas facile à faire. Lutter contre le désespoir est très difficile surtout quand il est ancré profondément.

Ca parait pourtant si simple : désespoir à cause du chômage, créons de l’emploi! Désespoir à cause du pouvoir d’achat, augmentons les salaires ! Ben oui… C’est ce qu’on lit dans les programmes d’extrèmes (gauche et droite dans le même panier!)  mais non! c’est bien plus compliqué que ça, et nier la complexité des choses aujourd’hui c’est forcément tomber dans des analystes simplistes et donc populistes.

Il faudrait davantage de franchise, et moins de mensonge. Mais la faute est autant du coté des menteurs que du coté de ceux qui votent pour eux! entre deux programmes, l’un sombre, (à l’image du sang et des larmes de Churchill) et qui promet des efforts et l’autre qui apporte du rêve, lequel choisiriez vous?

Les Hauts-de-Seine

Un petit mot de la situation départementale. Elle est particulièrement catastrophique pour la gauche. Il ne reste plus qu’une seule ville PS à l’issue de ce second tour, il s’agit de Clichy. Je suis particulièrement déçu pour les villes de Colombes et d’Asnières où des repris de justice ou des incompétents notoires sont de retour aux affaires, là où des maires compétents oeuvraient. Du beau gachis, mais c’est ce qu’on voulu les électeurs. Tant pis pour eux.

1 commentaire

Un commentaire

  1. Quand les gens n’ont que le choix entre la droite nationale (FN), la droite mondialiste (UMP) et la gauche de la droite mondialiste (PS), il ne faut pas s’étonner qu’ils rejettent cette illusion de la démocratie qu’est devenue la classe politique Française.

Réagissez

Twitter Users
Enter your personal information in the form or sign in with your Twitter account by clicking the button below.

Utilise Gravatars dans les commentaires - obtenez le votre et soyez reconnus !

XHTML : balises autorisées : <a href=""> <b> <blockquote> <code> <em> <i> <strike> <strong>