Rendez nous nos AtSem!

Rendez nous nos AtSem! Tel est le cri que nous, parents d’élèves, avons envie de dire à la municipalité.

A quoi servent elles?

Les AtSem sont ces personnes qui aident les enseignants de maternelle dans les classes. Plus les enfants sont petits, plus ces aides sont nécessaires dans les classes. Elles aident à habiller et déshabiller les enfants après la sieste ou pour aller aux toilettes, à mettre leur manteau pour la récréation, elles accompagnent les enfants sur le temps de midi pour le repas, et surtout elles aident en classe car un adulte supplémentaire permet de faire des groupes pour les ateliers (sous la responsabilité de l’enseignant), pour les activités qu’elles soient éducatives ou motrices (sport), pour le quotidien en classe car ceux qui ont des enfants en bas âge savent ce que c’est souvent du sport!
Ces personnels sont des agents municipaux et ils s’occupent également du ménage dans l’école et de l’accueil du matin avant classe.

En cette période de disette budgétaire, la municipalité cherche des moyens de faire des économies car elle doit faire face à une nouvelle dépense : la péréquation entre les communes. Cette règle posée par le précédent gouvernement (et maintenu par l’actuel) doit obliger les communes «riches» à partager leurs revenus fiscaux avec les communes avec moins de moyens. Nanterre est une ville riche, et oui… Elle a beaucoup d’entreprises sur son territoire ce qui est une manne fiscale importante. Par contre, la population de Nanterre l’est beaucoup moins, et, pour l’instant, cette règle de péréquation n’en tient pas compte. Nanterre doit donc payer, et ceci ampute son budget. La commune doit faire des coupes un peu partout. C’est ainsi, par exemple, qu’un certain nombre événements (fête de la vie associative, festivals,…) sont passés d’une fréquence annuelle à une fréquence bi annuelle.
La coupure a lieu aussi dans le personnel municipal. Tous les services, tous les secteurs semblent concernés, y compris donc les AtSem.
Le choix a été fait de supprimer une AtSem sur deux en classe de grande section estimant que les enfants de cet âge sont déjà bien autonomes et qu’ils nécessitent moins d’aide que les plus petites classes.
Le raisonnement se tient, en effet, beaucoup d’écoles maternelles ont beaucoup moins d’AtSem et même pas du tout en grande section.

Et pourtant…

Et pourtant nous ne sommes pas là dans des écoles maternelles normales, dans des grandes sections normales. Ces écoles sont classées «ECLAIR», c’est-à-dire en zone d’éducation prioritaire. Nanterre a 3 quartiers dont les écoles sont classées ainsi : le petit Nanterre, le parc Sud et le chemin de l’île. Ceci vient du fait que dans ces quartiers les habitants ont davantage difficultés qu’ailleurs. L’échec scolaire est plus prégnant qu’ailleurs, et, hélas, suite logique, le chômage est bien plus élevé qu’ailleurs et en particulier celui des jeunes. La délinquance est aussi plus élevée qu’ailleurs.
Une des solutions est l’éducation, et surtout favoriser l’éducation dès le plus jeune âge. Un enfant qui sera bien à l’école petit, aura tendance à y rester plus longtemps. Il faut donc tout faire pour que l’école se passe le mieux possible et en particulier l’école maternelle qui laisse une trace indélébile sur chacun, et cette trace le suivra tout au long de sa scolarité qui doit être la plus longue possible.
Il est vrai qu’en grande section, les enfants sont bien autonomes mais c’est le passage vers l’élémentaire, le premier contact avec la lecture et l’écriture, c’est une classe très importante pour l’apprentissage des éléments de base de ce qui fera les années suivantes. Les enfants ont donc besoin d’être en petits groupes pour être suivis quasi individuellement. En particulier les enfants de nos écoles, de nos quartiers, qui ne trouveront pas à la maison une aide suffisante pour les encourager, pas par faute de volonté, mais par manque de moyens. Ces moyens, ne les leurs retirons pas dès l’école maternelle !
Déjà l’éducation nationale n’arrive plus à fournir ces maîtres supplémentaires sensés aider les élèves les plus en difficulté appelé RASED par manque de perspectives professionnelles pour ces enseignants spécialisés. Ils ont tellement été habitués à être les variables d’ajustement budgétaires qu’ils n’ont plus confiance en l’avenir et ne veulent plus investir ces carrières particulières si indispensables à nos enfants.
Le seul avantage qui reste à être en zone « ECLAIR » aujourd’hui est d’avoir des classes de 23 élèves maximum. Ce n’est pas suffisant, il faut davantage d’adultes pour encadrer les enfants.

Messieurs, dames les élus de notre belle commune, laissez à nos écoles maternelles ses moyens humains afin de donner toutes les chances à nos enfants. On ne peut pas dire qu’on fait de l’éducation sa priorité avec des actes qui ne sont pas en adéquation… Passez les événements festifs de la ville à tous les trois ans par exemple, mais laissez nous nous AtSem. Coupez ailleurs, mais rien n’est plus important que l’éducation en particulier dans nos quartiers!

Parent d’élève à l’école maternelle des Pâquerettes au Petit Nanterre

0 commentaire

Réagissez

Twitter Users
Enter your personal information in the form or sign in with your Twitter account by clicking the button below.

Utilise Gravatars dans les commentaires - obtenez le votre et soyez reconnus !

XHTML : balises autorisées : <a href=""> <b> <blockquote> <code> <em> <i> <strike> <strong>