Mandat un1que pour les parlementaires, un pétition militante au sein du Parti Socialiste

Ce week end a été lancé au sein du parti socialiste un appel pour le mandat unique des parlementaires.

J’incite tous les militants socialistes à aller signer cette pétition (cliquez sur l’image ci-dessus), d’autant qu’elle se base sur un article des statuts du PS :

Article 6.11 des statuts : consultation directe des adhérents Sur proposition du(de la) Premier(e) Secrétaire du Parti, du Bureau national, de 35 fédérations ou à la demande d’au moins 15% des adhérents (par rapport au nombre arrêté au 31 décembre de l’année précédente), le Conseil national peut décider, après en avoir débattu sur le fond et à la majorité qualifiée des deux tiers de ses membres, d’organiser une consultation directe des adhérents en leur soumettant une question rédigée simplement. Le Conseil national fixe les modalités de discussion collective et d’organisation des votes en découlant.

14 commentaires

14 commentaires

  1. Comment croire à l’avenir de cette pétition alors que Montebourg, l’un des plus ardents défenseurs du mandat unique, vient de trahir ses propres convictions en se présentant aux cantonales en plus de son mandat de député ?

    Voir la lettre qu’il a adressée à ce sujet à ses électeurs. Chacun pensera ce qu’il veut des explications qu’il y donne… : renovation.socialiste21.o…

  2. En même temps, j’ai du mal à donner tort à Montebourg, même sic ela m’a énormément déçue : c’est difficile de se battre sans les mêmes armes que ses adversaires et le cumul donne une grande puissance.

  3. Montebourg est dans la droite ligne de la social démocratie : promettre, dire et faire son contraire (c’est à dire renoncer et comme il le dit si bien, être gestionnaire et non plus réformiste)

  4. Il est vrai que les dirigeants communistes, eux, ont toujours tenu les promesses qu’ils avaient faites au peuple de bonheur, de prospérité et de progrès…

    Gérard Le Nonce, vous êtes grotesque une fois encore. Occupez-vous de votre poutre avant de prétendre guérir les pailles des autres, ça nous fera des vacances.

  5. Cumuler les mandats pour les communistes, cela semble difficile. Le fait est le Nonce, que vous avez plutôt tendance depuis plusieurs élections à perdre les sièges conquis. Il n’ y que dans de rares exceptions comme à Nanterre, où le cumul du Maire est possible et ne vous pause pas de problèmes.
    Mais nous espérons que cela ne se durera pas éternellement. ..

  6. mais comme je l’ai déjà dit je suis pour le cumul d’un mandat national et un mandat local; pour le mandat unique je pense que c’est un écran de fumée et qu’il vaut mieux se demander un mandat électif pour quoi faire ?

  7. Bonne question, Gérard : quelle est donc l’action de M. Jarry au conseil général ?

  8. Je viens de faire un tour sur les 4 ou 5 sites internet qui sont en une de tous les site PS de Nanterre.
    C’est toujours les mêmes auteurs que l’on retrouve sur les blog PS de Nanterre…Vous êtes (nous sommes) 6 ou 7 (sans compter les faux pseudos et avec moi: bob) à écrire et à porter le débat (le mot est un peu fort tout de même)…entre nous, ça fait un peu ridicule non? (mais le prix du ridicule est décerné sans conteste à celui ou celle qui se fait appelé Orman en se prenant pour le Grand Ordonnateur Politique de Nanterre, lui il fait rire franchement).
    Sinon, autre sujet, bravo au commentaire de Ségo sur la libération d’Ingrid Betancourt…Elle a raison!! Et pourtant je ne lis rien sur aucun de des blogs PS de Nanterre! Un malhaise? Vous êtes au courant qu’elle s’est exprimée? Orman une petite analyse (arf, arf)?

  9. Je n’ai pas fait de commentaire parce que je trouve que sa réflexion n’est pas fondée. Alors que Sarko n’y soit pour rien dans cette action précise c’est sur, mais je reste persuadé, que le volontarisme dans cette affaire dont a fait preuve Sarko (ainsi que son prédécesseur) n’est pas étranger au fait qu’Uribe a enfin décidé de faire quelque chose. En tout cas, pour moi, le seul fait que les enfants d’Ingrid bétancourt et Ingrid Bétancourt elle-même aient remercié Sarko (ainsi que Chirac et Villepin) me suffisent pour justifier l’implication de Sarko dans cette affaire. Je pense donc que Madame Royal aurait mieux fait de se taire. Mais comme lorsqu’on critique un militant PS on nous dit qu’on est pas solidaire, et tout et tout, j’ai préféré me taire. Merci mon cher Bob, de m’inciter à m’exprimer sur ce sujet. Mais je tiens à préciser que je n’ai pas d’avis sur tout non plus. Il faut aussi préciser que mon blog n’est pas un blog PS. C’est le blog d’un citoyen, socialiste il est vrai (pour l’instant au PS) mais il n’a rien à voir avec le blog PS. Pourquoi trouvez-vous que c’est ridicule ? L’essentiel est de s’exprimer. S’il n’y a que « 6 ou 7 » personnes qui s’expriment, ce n’est pas grave, c’est déjà 6 ou 7 personnes qui participent au débat, qui font avancer le smilblick (du moins j’espère). Ce n’est pas la quantité qui compte. Quant à la qualité, je ne me permettrai pas de juger.

  10. Orman = Romain ex membre du PS passé au Modem et violemment anti communiste

    les sites PS non officiels expriment tout haut ce qu’une partie de membres de la section du PS pense tout bas.

  11. Tiens, on parle de moi ?

    Notre guignol favori (j’ai nommé Le Nonce, ou Gérard, ou peut-être même Bob) s’essaye encore à m’identifier. La dernière fois, j’étais pour lui "un haut responsable local de l’UMP". Cette fois, c’est le MoDem. Pourquoi pas ?

    "Violemment anticommuniste" ? C’eet faire beaucoup d’honneur au PCF que de croire qu’on puisse être "violemment" contre. Ce malheureux parti, ou plutôt ce qu’il en reste, ne mériterait certes ni autant d’efforts, ni autant d’émotions. Simplement, il se trouve que je connais assez bien l’histoire contemporaine et que cela m’a permis, de temps à autre, de rectifier les mensonges de Gérard ou de lui rappeler quelques points de l’histoire de son parti chéri. C’est ainsi que j’ai dû lui rappeler :
    – qu’en 1939 le PCF a refusé la déclaration de guerre de la France à l’Allemagne nazie à cause du pacte germano-soviétique, et a appelé les ouvriers des usines d’armement françaises à la grève tandis que Maurice Thorez désertait pour s’enfuir à Moscou ;
    – que cette attitude a valu au PCF d’être dissous en 1939 et à ses députés d’être déchus de leur mandat pour trahison et intelligence avec l’ennemi ;
    – qu’en 1940, après la défaite française, les dirigeants du PCF ont négocié pendant trois mois avec les autorités d’occupation nazies pour tenter de faire reparaître "L’Humanité" ;
    – que de 1939 à 1941 le PCF a été plutôt pro-allemand et collaborationniste, et que ce n’est qu’en 1941, à la suite de la rupture du pacte germano-soviétique par Hitler, qu’il a officiellement opté pour la Résistance ;
    -que dans certains maquis, des résistants communistes trotskistes ont été assassinés par leurs "camarades" staliniens, sans doute sur ordre de Moscou ;
    – qu’à la libération le PCF a fabriqué des faux pour effacer cette période douteuse de son histoire, tentant par exemple de faire croire que Thorez avait été résistant alors qu’il avait passé toute la guerre en URSS ;
    – qu’en 1949 le PCF intenta un procès à Victor Kravchenko, haut fonctionnaire russe passé à l’Ouest et qui avait dénoncé les camps soviétiques, en l’accusant de propagande anti-soviétique, et que le PCF perdit ce procès ;
    – qu’en mai 1968, le PCF commença par s’opposer violemment (comme dirait Gérard) au mouvement étudiant et que c’est Georges Marchais, dirigeant du PCF, qui qualifia Daniel Cohn-Bendit de "juif allemand" ;
    – qu’au moment de l’invasion de l’Afghanistan par l’URSS (1979), le même Georges Marchais, alors en voyage à Moscou, expliqua en direct à la télé française, depuis un studio de télévision moscovite, que cette invasion était parfaitement justifiée ;
    – qu’en un peu moins de trente ans, le PCF a vu son socle électoral passer de plus de 20% à moins de 3% ;
    – que les plus célèbres dirigeants se réclamant du communisme s’appellent Staline, Mao, Castro, Ceaucescu, Pol Pot… et qu’aucun d’entre eux n’a laissé un excellent souvenir ni à son peuple, ni dans l’Histoire ;
    – que dans tous les pays où un parti communiste a eu les pleins pouvoirs, il y a installé très vite des camps pour opposants politiques ;

    Je reconnais volontiers que tout cela n’est pas très glorieux, ni pour le communisme en général, ni pour le PCF en particulier : mais ce n’est que de l’Histoire. Maintenant, s’il suffit de rappeler l’histoire du PCF pour se faire accuser d’être "violemment anti communiste", il y a peut-être des conclusions à en tirer sur la morale et la conduite dudit parti ?

  12. Rectification : Georges Marchais, en 1968, a traité Daniel Cohn-Bendit "d’anarchiste allemand" et non pas de "juif allemand". J’ai tapé trop vite..

  13. @ Orman : CQFD…

  14. @ "Bob" : C’est bien mon avis. Rien ne vaut quelques faits précis dûment rappelés…

    Désolé pour votre "copain" Gérard.