Le dernier conseil municipal de la mandature

Aujourd’hui a eu lieu le dernier conseil municipal de la mandature à Nanterre. Je souhaitais y être, du moins au début, pour prendre un peu la température, tâter l’ambiance.

Il y a du monde. Beaucoup de monde. On sent que la campagne a commencé. Les gens se montrent, s’exposent. Il y avait même du monde debout car il n’y avait plus de place assise.

Cette séance a commencé par une minute de silence en hommage aux morts du 27 mars 2002. Dès que les noms ont été cités, une ambiance lourde s’est faite ressentir. J’ai ressenti à la fois un profond respect et en même temps une gène, comme si on se sentait presque coupable que la vie continuait malgré tout. On sentait bien que ce souvenir était encore bien présent dans la tête des gens.

Le premier sujet est un voeux proposé par le groupe socialiste sur le livret A. Sophie Donzel part sur une longue explication sur le rôle et le fonctionnement du livret A. Sarkozy souhaite ouvrir le livret A à toutes banques et qu’il y ait moins de centralisation des collectes (donc, si j’ai bien compris, diversifier les collecteurs, car pour l’instant il n’y a que la caisse des dépôts). Chaque groupe y va de son commentaire, mais celui qui m’a le plus marqué est celui d’André Cassou. Il a transformé son intervention en réquisitoire anti traité européen (celui de Lisbonne, hein, pas l’autre) en affirmant que tous nos maux allaient venir de là. Je caricature à peine. Monsieur Cassou, il est bon de vous rappeler que la France ne fait pas seule l’Europe, et que l’avis de nos voisins européens compte. Se battre pour un sujet, c’est bien, il faut être militant, maintenant quand un sujet est acté il faut aller de l’avant.

Ensuite vient le thème principal de ce conseil, les orientations budgétaires de l’année à venir. Il est surprenant de faire ça à 3 semaines d’élections mais c’est surement une contrainte légale. Si c’est le camp adverse qui gagne, il y a fort à parier que le budget changera quelque peu…

Nous avons droit à un bilan en bon et du forme du mandat passé. Ceci est bien compréhensible vu les circonstances : le dernier conseil du mandat en pleine campagne électorale.

Tiens, Rachid Kaci vient d’arriver avec sa place de réservée presque à coté de moi.

Le discours du maire fut long et soporifique. Mais chaque parti doit y aller de son commentaire. C’est le jeu, la règle.

Après un bref passage sur la démocratie participative, Patrice Marchal pour le PS, s’attarde sur la portée nationale du scrutin local. Il affirme que Sarko souhaitait faire de cette élection un test national et qu’il ne fallait pas le décevoir. Je ne suis pas d’accord avec ça. D’abord Sarko ne souhaite plus en faire un test national, vu son niveau dans les sondage, ça serait suicidaire. De plus, arrêtons de tout mélanger. C’est comme ça qu’on fait voter les citoyens sur des sujets et qu’ils donnent un avis sur autre chose. Une élection locale doit rester une élection locale.

Ensuite, les verts prennent la parole. Du moins, « la première partie des verts ». Leur discours a bien changé. La majorité municipale fait finalement des choses très bien, contrairement à ce qui était dit tout au long du mandat. C’est cohérent avec leur « nouveau positionnement » mais c’est surprenant quand on avait l’habitude des conseils municipaux précédents.

Les verts ont tenu, visiblement, à critiquer les propositions de « police municipale » s’alignant clairement sur les positions des communistes sur ce sujet-là. Il y a pourtant une brèche dans la « majorité municipale » sur ce thème puisque le PS a proposé qu’une réflexion soit menée au sein du conseil municipal et avec les Nanterriens. Il est clair pour beaucoup de gens à Nanterre que l’insécurité est un sujet et qu’il faut l’aborder. En refusant de le faire comme le fait le parti communiste et son tout jeune allié que sont les verts, ça laisse le champ libre à la droite, voire à l’extrême droite. Aucun sujet de réflexion ne doit être Tabou.

Ensuite, le groupe socialiste critique les propositions concernant le développement durable qui ne vont pas assez loin.

Evidemment Estelle le Touzet, « deuxième partie des verts » a tenu a exprimer sa différence. Elle a attaqué et critiqué beaucoup de points du projet.

J’avoue qu’un certain nombre de ces critiques me parlent, par exemple, l’incohérence de critiquer le monde capitaliste des banques et des assurances, et accueillir à bras ouverts les sociétés AXA et Société Générale pour la taxe professionnelle qu’elles apportent. Beaucoup de ces critiques je les ai entendu dans les rangs du PS, d’ailleurs l’exemple d’AXA je l’ai donné moi-même lors d’une réunion de section PS au mois de septembre. Elles ne peuvent, ces critiques, être affirmées par le parti. Le PS n’est-il pas coincé par sa loyauté mal placée ? On peut être dans une majorité et la critiquer. Il faut être transparent avec les habitants. C’est comme ça que ces habitants pourront se rendre compte que le parti socialiste à Nanterre est très actif et fait avancer le choses dans le bon sens. Que le parti communiste n’est plus que l’ombre de lui-même et qu’il pioche à droite et à gauche des idées avec pour seule volonté de garder le pouvoir en utilisant les méthodes d’autrefois.

Bref… Au bout d’1h30 j’ai décidé de rentrer car ma chère et tendre m’attendait à la maison, et que tout politique que l’on fasse, il ne faut pas perdre pied du quotidien et savoir retourner auprès de ceux qu’on aime.

Il était tout de même intéressant de voir que ce conseil était essentiellement qu’une tribune pour la campagne électorale en cours !

20 commentaires

20 commentaires

  1. Eh oui, Gwenael, aussi étonnant que cela puisse paraître, c’est aujourd’hui la liste Creuzet/Le Touzé qui est porteuse des vraies valeurs de progrès et qui se montre le plus à l’écoute des Nanterriens. Ce n’est pas un hasard si les premières places de cette liste sont tenues par des personnes issues de la gauche… Ces personnes ont évidemment contribué à la rédaction du programme, avec le résultat que tu connais : un programme concret, ouvert, dans lequel des hommes et des femmes de gauche peuvent se reconnaître.
    Des trois "grandes" listes en présence, celle de Kaci incarne la droite sarkozienne dans toute sa splendeur (si j’ose dire), et celle du PC un immobilisme sclérosé. Celle de Creuzet/Le Touzé est à mon avis la plus proche de ce qu’aurais proposé pour Nanterre un PS libre de sa "loyauté mal placé" comme tu le dis si bien. C’est pourquoi, en ce qui me concerne, mon choix est fait. Je vote pour Nanterre, pas pour une étiquette politique nationale, et je sais ce qu’il me reste à faire pour essayer de sortir Nanterre du marasme actuel.

    Amitiés,

  2. Pourtant Orman, je suis méfiant. J’ai entendu personnellement monsieur Creuzet l’année dernière, ce n’est donc pas si ancien, qu’il espérait bien faire basculer la ville à droite. Donc il me parait clair qu’au deuxième tour il s’associera avec tous ceux qui rejetteront les communistes, et donc le PS. Et moi je veux que cette ville reste sociale, solidaire, et l’UMP dans la majorité municipale signifierait la fin de tout ça (cf Colombes et autres villes ayant basculé à droite). Donc non, je n’ai pas confiance en monsieur Creuzet pour cela.

  3. En admettant que Creuzet s’allie avec l’UMP, s’il écoute autant l’UMP que le PC écoute actuellement son allié le PS, Nanterre ne risque pas grand chose !
    Cette ville tellement "solidaire" refuse des débats importants par idéologie : des habitants de HLM par exemple voudraient sortir du parc HLM pour libérer leur logement. Et pourtant, j’ai entendu hier le PC nier cette réalité. Je ne suis pas sûre que cela rende service à la ville. On ne fait pas le bonheur des gens malgré eux sans leur demander leur avis ! De façon générale, certains élus communistes sont très méprisants vis-à-vis des habitants. Une élue (je ne citerai pas son nom) a ainsi déclaré que les assistantes maternelles ", les pauvres, souffraient d’un déficit de relation au monde adulte" !!! Or, ma nounou a plus de copines que moi, je ne crois pas qu’elle soit en déficit de quoi que ce soit !

    A propos du conseil municipal, je partage tes impressions. J’ajouterai que le niveau du débat m’a un peu attristé : certes, on est en période électorale mais ce n’est pas une raison pour s’invectiver. Plusieurs personnes dans la salle ont même déclaré n’avoir jamais vu un conseil aussi désolant.
    Les grandes déclarations de certains sont tout de même bien hypocrites : s’opposer à l’idée de police municipale, ça fait bien à la tribune mais plusieurs co-listiers ne sont pas du même avis !

  4. Certes, Pierre Creuzet est historiquement de droite, mais il faut regarder ce qu’il fait aujourd’hui et non ce qu’il a fait ou dit il y a un an. Il y a un an, Marie-Laure Meyer claquait la porte de la mairie en expliquant qu’il n’y a pas moyen de travailler avec le PC ; il y a six mois Patrice Marchal sortait un tract vilipendant l’autoritarisme de Jarry, et aujourd’hui les voilà respectivement n° 6 et 3 de la liste menée par ce même Jarry… et ça n’a pas l’air de trop te gêner !

    Pour en revenir à la liste Creuzet/Le Touzé, je maintiens que leur programme a plus à voir avec les valeurs de gauche qu’avec celle de droite. D’ailleurs l’UMP n’a absolument pas envie de les voir gagner ! C’est bien pour ça qu’ils ont envoyé un Rachid Kaci en sachant pertinemment qu’il n’a aucune chance : pour torpiller la liste de Creuzet. Pourquoi ? Parce que l’UMP joue le pourrissement et préfère un Nanterre communiste qui pourra par ras-le-bol basculer tôt ou tard à droite, plutôt qu’un Nanterre qui deviendrait pour longtemps "social-démocrate" en échappant au PC. D’autant qu’il y a un accord objectif entre le PC et l’UMP, le second envoyant sur Nanterre les familles "difficiles" du 92, et le premier les acceptant pour conforter sa base électorale.

    Si la liste Creuzet/Le Touzé était de droite, pourquoi l’UMP aurait-il fait liste à part sur une ville ingagnable pour elle ?

    Maintenant, il est clair que Creuzet sera d’autant plus libre de l’UMP au second tour que son score au premier sera plus fort. D’où l’intérêt de lui donner tout de suite, dès le premier tour, un maximum d’oxygène.

    Donc, pour maintenir DURABLEMENT les valeurs de gauche à Nanterre, il faut VOTER CREUZET DES LE PREMIER TOUR !

    Bon, d’accord, c’est un message électoraliste. Mais c’est vraiment ce que je pense.

    Amitiés,

  5. A vous lire nous n’avons surement pas assisté au même conseil municipal. Je vais résumer pour le modem et l’ump leur vision de Nanterre :
    pour le modem, la ville est riche mais ne fait rien pour ses quartiers et reproche aussi à J Fraysse (médecin à l’hôpital de Nanterre) de ne pas se préoccuper de l’hôpital, (il serait bon que m Creuzet relise les déclarations de Mme Fraysse sur l’hôpital de Nanterre et des ses abords)Nous avons eu droit à un chapitre sur la criminalité grandissante à Nanterre. Comme l’a indiqué M Creuzet il est élu depuis 18 ans et c’est la première fois qu’il fait des déclarations sur le misérabilisme des quartiers; surement que nous n’habitons pas les mêmes quartiers ! dans son discours il a indiqué le manque de transparence dans l’attribution des logements, mais à moins que je me trompe Mme De Jenlis siège au CA de OMHLM et je ne l’ai pas beaucoup entendu sur ce sujet;je ne l’ai jamais vu aussi dans mon quartier ni dans ma cité !

    pour l’UMP, la ville est riche mais ses habitants sont pauvres à cause de la municipalité qui ne fait rien

    il est bon de rappeler quelques faits : la taxe d’habitation à Nanterre est de 90€ par habitant une des plus basses par rapport à des villes de même taille, les décisions budgétaires prises par le gouvernement actuel (et non remise en cause par le modem) entraine une perte financière pour Nanterre de 450 k€. Je n’ai pas entendu le maire dire qu’il refusait que les locataires HLM veuillent partir, ila indiqué simplement qu’il était difficile de trouver des logements à des prix raisonnables vu la pression du marché.

  6. juste une petite précision pour indique que M Kaci est arrivé en retard pour bien montrer aux quelques journalistes présents qu’il assistait bien au conseil. Encore de la com quand on n’a pas de programme !

  7. Cher Corse,

    jesuis d’accord avec toi pour que nous nous intéressions aux faits. Alors :

    – le quartier du Parc-Sud, en particulier du côté des tours Aillaud, est un quartier misérable au cadre de vie dégradé ; c’est un fait.

    – les agressions et les vols au Parc-Nord sont monnaie courante, les parkings des résidences y sont cambriolés impunément et les vols à la roulotte rue Salvador Allende se produisent en plein jour ; ce sont des faits.

    – la municipalité actuelle refuse de mettre en place une police municipale ou même de se poser la question ; c’est un fait.

    – Nanterre dispose d’un budget municipal de 220 millions d’euros qui en fait l’une des plus riches villes de France ; c’est un fait.

    – Nanterre ne donne vraiment pas l’impression, quand on s’y promène, d’être l’une des plus riches villes de France ; c’est un fait.

    – Le quartier des Provinces Françaises est sinistré, le logement social y représente la quasi-totalité du parc et le chômage des jeunes y atteint 40% ; ce sont des faits.

    – La municipalité bave idéologiquement sur les grandes entreprises du CAC 40 et fait un pont d’or à AXA pour qu’elle installe son siège social sur la ville ; c’est un fait.

    – Le nombre de places en crèche est insiffisant par rapportaux besooins ou en tout cas aux demandes ; c’est un fait.

    – Creuzet est depuis 18 ans élu d’OPPOSITION et à ce titre les propositions qu’il a pu faire n’ont guère été écoutées ni suivies, de telle sorte qu’il est assez malhonnête de venir lui reprocher, à lui, l’immobilisme et l’incurie de la municipalité actuelle.

    J’adore le débat et la polémique, mais il faut tout de même rester réaliste….

    Amicalement,

  8. Post-scriptum : Quant à la problématique du logement évoquée par M. Jarry, les choses sont en fait relativement simples : ce qui fait grimper les prix des logements privés (par opposition au logement social), c’est d’abord la rareté. Il n’y a pas assez de logements privés sur Nanterre. Et pourtant il y a de la place, comme par exemple sur le terrain des Groues. Mais la municipalité bloque le développement de logements privés, parce qu’elle craint que de tels logements ne facilitent l’installation de classes moyennes ou moyennes-aisées qui… ne voteront pas PC. Elle préfère utiliser ces terrains pour des bureeaux (voir AXA), des hangars, des entrepôts ou n’importe quoi d’autre que du logement. Et à côté de ça, elle ccontinue d’accueillir dans ses logements sociaux les familles à problèmes envoyées par le conseil général via l’ODHLM, parce que celles-là, au moins, elles voteront PC.

  9. Le chiffre de 90 euros ne veut rien dire : j’habite un appartement moyen (70m2) et ma taxe d’habitation est bien au-delà de ce tarif : 600 euros (contre 45 euros pour un 50m2 à Paris). Alors, j’aimerais bien connaître le mode de calcul.
    A propos du logement privé : actuellement le locatif privé représente seulement 15% des logements, c’est très peu ! A comparer aux 54% de hlm.
    Actuellement, des locataires HLM souhaitent quitter le logement social car leur revenu a augmenté mais ce n’est pas assez pour aller dans le privé. Pourquoi la mairie n’encourage-t-elle pas la constructions de logements intermédiaires ? Il faut voir la répartition des logements à l’îlot Hoche : plus de 50% de logement social ! Presque rien pour l’intermédiaire.
    La municipalité ne fait pas rien mais honnêtement, avec le budget qu’elle a, elle pourrait faire bien mieux !

  10. A Gwen,

    "Pourquoi la mairie n’encourage-t-elle pas la construction de logements intermédiaires ?"

    Pour des raisons électoralistes. Lis mon message précédent et tu auras ta réponse.

    Amitiés,

  11. Au sujet des logements : je suis d’accord pour redéfinir la politique de l’habitat dans cette ville pour proposer une diversité de logements mais qui doivent rester à des prix accessibles pour les Nanterriens qui souhaitent en changer. Mais personnellement je n’ai pas envie que Nanterre ressemble aux nouveaux quartiers de Colombes , Courbevoie, Puteaux pour ne citer que ces villes. Les immeubles cossus poussent comme des champignons, sans aucun aménagement d’espace verts.

  12. Bonjour à tous,
    bien évidemment un jour ou l’autre Nanterre ressemblera aux villes citées par Joelle (Colombes , Courbevoie, Puteaux…) avec ses beaux trottoirs avec ses belles façades avec sa police municipale avec ses jeunes bien élevés avec ses beaux enfants blonds avec de belles Mercedes avec de grandes portes blindées… alors je n’espère qu’une chose, c’est mourir avant !

  13. A Gwen,
    en tout cas, bravo pour votre blog, tellement plus intéressant que ceux de nos 3 candidats.
    Continuez !

  14. Comme le logement social a été en partie au centre des débats de l’orientation budgétaire et que j’ai entendu tout et n’importe quoi, voici quelques précisions concernant celui ci.
    il existe 3 type de logements sociaux :
    les PLAI (prêts locatif aidés d’intégration) condition de ressources plafond max 1 800 €
    les PLUS (prêt locatif à usage social) condition de ressources plafond max 3 000 €
    les PLS (prêt locatif sociaux) condition de ressources plafond max 3 900 €

    sur les 420 000 logements construits en 2006, seul 45 000 correspondent à des logements sociaux. Les PLAI correspondent à 8% des logements sociaux construit en 2006, or la construction des logements en PLAI et PLUS a stagné depuis 2001, par contre le nombre de logements PLUS construit a été par quatre alors que 13% de la population entre le PLUS et le PLS

    c’est une des raisons pour lesquelles Nanterre construit peu de logements sociaux en PLS.

    en ce qui concerne les 90 € c’est une moyenne, c’est donc un critère comme un autre de mesure de la pression fiscale des ménages

    Nanterre est peut être ne ville riche (220 millions € de fonctionnement) mais la part des salaires est de 58% et les frais fixes de fonctionnement des équipements pèsent lourds dans le budget, le bon critère est donc la marge de manœuvre sur le budget de fonctionnement soit environ 5%

    l’alliance objective entre le PC et l’UMP date un peu (cf C Pasqua -et c’est un corse)

    dire que P Creuzet est devenue le candidat de la gauche est vraiment risible, parce qu’il y a des ex membres de la gauche sur sa liste, nous verrons au second tour s’il fait alliance avec la droite (UMP)

  15. "Dire que P. Creuzet est devenu le candidat de la gauche est vraiment risible (…) nous verrons au second tour"

    1) Personne n’a dit que P. Creuzet ést devenu LE candidat de LA qauche ; il a été dit que saliste et son programme s’inspirent de valeurs de gauche, ce qui est un peu différent ;
    2) comment peux-tu déjà rire de quelque chose que tu n’as pas encore vu ?

  16. A propos des logements : à mon avis, il y a de la marge avant que Nanterre ressemble à Puteaux… Ce qu’il faut bien voir, c’est que si on ne contruit pas de logements intermédiaire, la population des HLM ne peut jamais quitter le HLM et d’autres populations ne peuvent s’installer. Après, on s’étonne qu’il n’y ait pas de mixité sociale… Toute grande ville a besoin de classes moyennes, ne serait-ce que pour faire marcher le commerce ! Proposez donc à un commerçant traditionnel de s’intaller au pied d’une tour, il n’acceptera pas.

  17. J’ai surement mal lu le programme de P Creuzet qui souhaite revitaliser le commerce de proximité, avec ce que vous (Gwen) dites cela semble un peu en contradiction [Proposez donc à un commerçant traditionnel de s’installer au pied d’une tour, il n’acceptera pas]
    la marge n’est pas très grande et je l’ai malheureusement trop vu dans d’autres villes, y compris de province.

  18. Cher Gérard,
    vous me faites rigoler à chercher la petite bête là où elle n’est pas. Je soutiens Creuzet, c’est entendu, mais je ne suis pas son porte-parole (loin de là).
    J’ai bien parlé de commerces traditionnels, or il existe des solutions pour faire revenir du commerces dans un quartier. Ah oui, il faut un peu faire marcher ses méninges, c’est sûr…
    Mais ne nous égarons pas : l’enjeu de base, ce sont les classes moyennes ! Aujourd’hui, à Nanterre, la vie n’est pas évidente pour un couple des classes moyennes qui a des enfants et dont les deux parents travaillent.

  19. je suis d’accord avec vous pour dire que les besoins de la classe moyenne ne sont pas assez pris en compte avec la municipalité actuelle, mais je préfère leur faire comprendre nos préoccupations plutôt que de voir une autre majorité se mettre en place qui de toute façon ne les prendra pas en compte et favorisera les classes plus "bourgeoises".

    Hier j’étais avec des syndicats professionnels du petits commerces pour discuter avec eux de leurs implantations à Nanterre (certains agissent même s’ils ne font pas travailler leurs méninges),

  20. Pour "Le Corse"

    C’est la première fois que je vois quelqu’un se vanter "d’agir sans faire travailler ses méninges". Je sais bien qu’un c… qui marche va plus loin qu’un intellectuel assis, mais il reste à savoir s’il marche dans la bonne direction ? 😉

    Blague à part, si la municipalité PC/PS (plutôt PC que PS d’ailleurs) était capable de prendre en compte les attentes des classes moyennes, depuis près de 50 ans qu’il y a des classes moyennes en France et un PC à la tête de Nanterre, ça se serait peut-être vu ? Tu peux toujours rêver de "faire comprendre tes préoccupations" à Jarry et consort (sous réserve d’obtenir un rendez-vous avec lui, ce qui doit être un peu plus facile en ce moment que d’habitude). Tu peux aussi rêver de p… dans un violon, ou de remplir ta baignoire avec une petite cuillère… Si tu as du temps à perdre, libre à toi. Moi, je préfère opter pour une autre majorité qui ne me paraît pas spécialement plus bourgeoise que l’actuelle (sur quels critères te fondes-tu pour affirmer que la liste Creuzet favorisera des classes plus "bourgeoises" ??) mais qui me paraît nettement moins autiste !