La France a choisi

Ca y est, la France a choisi. Elle a choisi son président, sa politique, son orientation pour 5 ans.

Evidemment ce n’était pas mon choix, c’est même une alternative que j’ai combattu de toutes mes forces pendant cette campagne.

Mais malgré tout, en tant que démocrate, je respecte ce choix, les Français ont voulu sarko, maintenant ils l’ont. On me permettra tout de même d’être amer et de voir notre société telle que je crains qu’elle ne devienne avec ce nouveau président.

Nous allons donc continuer la politique menée depuis 5 ans, pendant encore 5 ans. En pire… Bien sûr, c’est un avis partisan, mais c’est ce que je pense. Jacques Chirac a fait une vraie politique de droite, Nicolas Sarkozy va faire une vraie politique de droite « dure » (je suis tenté de dire « extrème » mais j’espère que l’avenir me prouvera le contraire).

Economiquement et socialement, le MEDEF, les amis de monsieur Sarkozy (ou même la famille) va pouvoir continuer à imposer ses points de vue sur les partenaires sociaux. Il est clair, que ce n’est pas l’apaisement social qui va arriver mais bien le conflit social puisque les partenaires sociaux ne seront pas respectés. Monsieur Sarkozy a déjà réussi à se mettre à dos les principaux syndicats de salariés. Ca commence mal… Sans parler du libéralisme économique.

Humainement, j’ai peur pour les sans-papiers, et pour les relations entre les hommes en général. Je ne suis pas pour une régularisation massive, mais je suis pour une politique humaine de l’immigration. Or monsieur Sarkozy ministre de l’intérieur n’a montré que brutalité, violence et tout ça dans la médiatisation à outrance. Il a montré aussi dans la plupart des « actions » qu’il pouvait mener toujours cette violence et cette brutalité. Si cette méthode perdure (quelle raison aurait-elle de changer ?), c’est tout le contraire du consensus, du dialogue, de l’apaisement qui devraient être les méthodes d’un président de la république. C’est à cette condition qu’on est le président de tous les français.
Il joue sur la division des Français, des classes moyennes contre les plus pauvres (en parlant d’assistanat), contre les étrangers (expulsion des sans-papiers avec brutalité, quotas)… Il faut rassembler les gens, pas les diviser

Sur la politique internationale, Sarkozy « the american », va-t-il se rapprocher de Bush et de sa politique internationale ? Il affirme que non, pourtant il s’est presque excusé de la position de la France sur l’Irak il y a quelques mois. Va-t-on voir des soldats français partir en Irak ou dans la prochaine guerre que voudra faire Bush ? Sur l’Europe, va-t-il faire son mini-traité en excluant les Français de la décision, car ce que les Français ont défait par référendum, il faut que ça soit les Français qu’ils le refassent par référendum.

Bonne chance Monsieur Sarkozy pour votre future fonction, et s’il vous plait, rassemblez les français au lieu des les diviser…