Gardons le rythme

Voici la déclaration que je ferai à mon conseil d’école pour expliquer mon vote contre le retour à 4 jours par semaine dans les écoles primaires de Nanterre.

Aujourd’hui nous avons à nous exprimer sur une proposition de la mairie de réorganisation du temps scolaire en primaire sur notre ville. Nous avons à décider ce qui est mieux pour les apprentissages de nos enfants si nous devons rester à 4,5 jours par semaine ou si nous devons revenir à 4 jours. C’est surprenant, je pensais que ce choix avait été entériné en 2012 où toutes les études scientifiques prouvaient que 1 matinée supplémentaire était très bénéfique pour les apprentissages des enfants car le matin, les enfants sont plus concentrés plus longtemps. Qu’est ce qui a changé depuis? Les enfants ont ils changé? Y a-t-il eu des nouveautés scientifiques? Non… Nous avons juste changé de gouvernement et de président.

Cette décision est donc exclusivement politique et est bien éloignée de l’unique préoccupation qui devrait être portée, l’intérêt de l’enfant. Pour rappel, cette décision a été réfutée par le Conseil Supérieur de l’Education (CSE) le « conseil d’école » de l’Education Nationale présidé par le ministre de l’Education Nationale. Elle a également été réfutée par l’académie de médecine et par un rapport sénatorial… Et pourquoi laisser le choix à chaque ville, quelle bêtise! Les enfants sont ils si différents entre Brest et Montpellier? Entre Strasbourg et Paris? Et même entre Nanterre et Colombes? Ou n’est-ce que pour des raisons financières ?

Alors, retourner à 4 jours, c’est uniquement de l’intérêt de l’adulte, parents et enseignants. Pourquoi ne pas passer aux 3*8 dans ce cas? On fait les 24h dans une journée, c’est économique en coût d’infrastructure et en une journée on a fait sa semaine de boulot… Ben oui mais non… On ne fabrique pas un citoyen comme on fabrique une voiture, on n’est pas dans le film Matrix où on peut bourrer les cerveaux de connaissances en un temps très cours… Il faut bien prendre en compte le rythme de l’humain, le rythme de l’enfant qui est le citoyen de demain. Ne le sacrifions pas sur l’autel de l’optimisation du temps que l’on retrouve partout dans notre société.

Les enfants qui seront les plus pénalisés par ce retour à 4 jours seront ceux de nos quartiers, ceux qui n’auront pas à la maison les moyens de compenser cette perte de demi-journée d’apprentissage par des parents pouvant accompagner ou faire accompagner leurs enfants…

Le seul argument que j’entends sur le retour à 4 jours serait la fatigue des enfants parce qu’ils doivent se lever le mercredi matin. Ceux qui s’en plaignent ont ils voté pour le samedi matin quand l’occasion leur en a été donné? Ont ils vérifié que leurs enfants ont assez de sommeil? Qu’ils se couchent tôt tous les soirs, y compris le week-end car la régularité est primordiale pour les enfants? Ne serait ce pas plutôt la faute des 12 semaines sans vacances que l’on a parfois pour faire plaisir aux lobbies du tourisme? Ou encore de la faute des rythmes des parents qui partent aux aurores pour travailler et reviennent tard le soir soumis aux aléas des transports en commun?

J’incite donc chaque responsable de la communauté éducative à voter pour rester au rythme le meilleur pour l’enfant, soit 4,5 jours :

  • les parents car ce sont de leurs enfants dont on parle
  • les enseignants car leur métier n’est pas de fabriquer des apprentissages, mais d’éduquer des enfants
  • le représentant de la mairie car c’est de l’intérêt général dont il s’agit
  • de tout adulte responsable, car c’est de l’avenir dont on parle

Comme a dit Nelson Mandela, Une société qui ne s’occupe pas de ses enfants n’est pas une vraie nation… Mettons les enfants au cœur de nos priorités.

0 commentaire

l’éducation de nos enfants, qu’une variable d’ajustement…

Avant tout je tiens à rappeler que je suis très impliqué à la FCPE première fédération de parents d’élèves de France, du département et de la ville de Nanterre. L’éducation est donc un sujet qui m’importe au plus haut point, et pas uniquement celle de mes enfants mais celle de tous les enfants car elle conditionne leur vie et leur épanouissement en tant qu’être humain et citoyen.

Le gouvernement du nouveau président a décidé de donner le choix aux communes de revenir sur la réforme de 2012 sur les rythmes scolaires en école primaire (maternelle et élémentaire), c’est à dire, la possibilité de revenir à une semaine de 4 jours d’école contre 4,5 depuis 2012. Lire la suite »

0 commentaire

Au revoir PS bonjour PP !

Après quasiement 20 ans de loyauté, de débats, d’échanges, je quitte le Parti Socialiste.

Lire la suite »

0 commentaire

2e tour : voter ou ne pas voter ?

Faire barrage au FN au second tour, oui mais comment? Est ce plus utile de voter contre ou peut on voter blanc ou s’abstenir? Mais surtout, comment faire changer d’avis ceux qui veulent voter extrême droite?

J’en suis persuadé avec le FN, la démocratie est en danger, la liberté, la solidarité est en danger. Mais qui se sent concerné par ces risques? Ceux qui s’en servent, ceux qui en usent (comme moi, comme tous les militants), ceux qui à qui ça parle. Mais tous ceux qui ont peur, tous ceux qui sont désespérés parce qu’ils ne voient pas d’issu à leur situation, ils s’en fouttent de la démocratie, ils n’y croient plus, il s’en fouttent des libertés, ils ne peuvent en profiter, ils s’en fouttent de la solidarité, ça n’est que pour les autres.

Le FN s’est banalisé depuis que ces situations de peur de l’avenir, de précarité économique, de pauvreté se sont banalisés. Lire la suite »

0 commentaire

Macron : il rassure mais va-t-il changer les choses ?

On sent bien aujourd’hui dans tout ce que l’on peut lire mais surtout entendre de nos proches, des gens de gauches désespérés par la politique actuelle qu’Emmanuel Macron, le jeune candidat à la présidentielle, semble un refuge rassurant sous couvert de vote utile.

Lire la suite »

1 commentaire

Pourquoi je voterai pour Benoît Hamon à la primaire de gauche le 22 janvier 2017

S’il y a quelques temps on m’avait dit ça, que je voterai pour Benoït Hamon, je ne l’aurais pas cru et j’aurai même pris ça pour une provocation. Je me suis toujours considéré comme un social démocrate, j’ai longtemps soutenu les idées de DSK, de Pierre Moscovici alors maintenant me retrouver à aller voter Benoït Hamon peut apparaître comme un grand écart (et pourtant je ne suis pas connu pour ma souplesse!).

Benoit Hamon

Je dois bien l’avouer ce choix, je ne le fais pas de gaité de coeur car les soutiens de Benoît Hamon aussi bien au niveau national qu’au niveau local représentent tout ce que je n’aime pas en terme de personnalité en politique.

Alors pourquoi ce choix ? Lire la suite »

1 commentaire

Et l’avenir du travail alors?

Nous arrivons dans une période électorale majeure : les présidentielles. Nous connaissons les candidats des extrèmes, la droite est en pleine primaire, quant à la gauche… Bref…

tmp_11379-rueavenir-5103387

Dans les débats ou interview auxquels on peut insister, on entend parler essentiellement de sécurité, de police, de prisons… On entend parler du chômage, mais juste pour entendre les vieilles recettes de croissance, d’augmentation du temps de travail, de repousser l’âge de la retraite, bref comme si le temps n’avait pas passé depuis 30 ans et que ces méthodes n’avaient rien résolues…

Et les sujets actuels, où sont ils traités ? En particulier celui du travail. Lire la suite »

0 commentaire

La barbarie au coeur de l’été

La barbarie a à nouveau frappé la France, cette fois en plein coeur de l’été, le jour de la fête nationale. Tout un symbole… Évidemment mes pensées vont vers les victimes et leurs familles.

Encore une fois, j’étais fasciné en regardant les chaînes d’information toute la soirée. Toute cette violence, des actes commis bien-sûr mais aussi de tout ce qui s’en est suivi : les mots, les images, la panique, la peur, l’angoisse que ça puisse nous arriver…

Malgré tout, j’ai moins peur. L’habitude sûrement… Cette terrible habitude de voir les chaînes d’information palpiter, d’entendre des nombres de victimes associés à la France là où pendant des décennies la guerre n’était qu’à l’étranger dans des pays qui paraissaient lointains.

Et maintenant? Et bien il faut continuer à vivre, surtout ne pas s’arrêter. Il faut continuer à vivre selon nos valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité, ne jamais les oublier ou les perdre de vue. Je fais le voeux qu’elles resteront le guide de chacun d’entre nous.

Je commence à voir fleurir à droite, à gauche des interventions sur l’islam de France qui ne condamneraient pas « assez » ce type d’acte, que la radicalisation ambiante n’est pas assez combattue… Je reste persuadé que stigmatiser davantage les musulmans de France non seulement n’aurait pas l’effet escompté mais aurait même l’effet inverse que d’inciter à une radicalisation encore plus forte.

Combattons la haine sur le terrain par de la mixité sociale et religieuse, luttons contre le désespoir social par des actions locales et ciblées. Cette radicalisation ne s’appuie que sur ce désespoir et toute autre action ne ferait que le renforcer. Répartissons mieux les richesses qui n’ont jamais été aussi importantes.

1 commentaire

Nous n’avons que les politiques qu’on mérite

Je le faisais une réflexion ce matin sur la politique et nos dirigeants. Même si je suis très régulièrement en désaccord avec ce gouvernement de gauche sur les mesures qu’il décide, je reste tout de même persuadé qu’il fait ce qu’il pense être nécessaire pour notre pays et qu’il n’est pas contrôlé ou pire corrompu comme beaucoup de gens semblent le penser.

Certains diront que je suis naïf mais je ne le crois pas.

Je pense que l’opinion que l’on a sur nos politique n’est qu’une projection de soi-même.

Si je pense que tous les politiques sont corrompus, c’est que moi-même à leur place je céderais à la tentation de la corruption. Si je pense que tous ces politiques ne sont là que dans leur intérêt personnel, c’est parce que moi à leur place, j’y serais pour cette raison.

Attention, je parle bien de généralités, pas des cas bien identifiés voire « certifiés » corrompus…

Pour moi, ceci expliquerait pourquoi certains politiques qui ont déjà été condamnés pour corruption ou fraude soient tout de même réélus et même souvent haut la main.

Ceci nous montre l’état d’esprit de notre société où les valeurs d’honnêteté, de courage, de respect même sont considérés comme de la faiblesse alors qu’il faudrait être un loup et vaincre à tout prix et que la fin justifierait tous les moyens.

Nous n’avons que les politiques qu’on mérite…

1 commentaire

Diaboliser l’extrème droite ne fait que la renforcer

Le résultat du premier tour des élections régionales n’est ni une surprise ni une déception pour moi. C’était attendu, je m’y attendais, c’est arrivé.

Urne_vote_France
Voici ma petite analyse qui vaut ce qu’elle vaut mais que j’ai mûri depuis quelques temps.

Lire la suite »

0 commentaire